Archives 2017

Vendredi 18 août

La fête s'installe dans le village.
Sainte Hélène, fêtée aujourd'hui, est la patronne du village.
Habituellement on en profite pour célébrer l'anniversaire de Thierry en grandes pompes.
Cette année, la famille s'envole dimanche depuis Luxembourg.
Cette fois, nous sommes donc allés fêter l'événement en catimini à La Gourmandière à Carignan, une table toujours aussi excellente avec un service irréprochable.

Mardi 15 août

Le cheval est roi aujourd'hui à Charency, une randonnée équestre est organisée dans la campagne environnante. Le départ a lieu ce matin près de la fontaine de la rue Coquibut. Les marcheurs et les vététistes ne sont pas oubliés, un parcours de 8 km leur est proposé. Solan et son papa ont choisi le VTT, Paweena ira marcher avec Danièle, la petite princesse Manon va m'occuper durant ce temps !!

Lundi 14 août

Matthieu, Justine et leurs deux jolies petites filles sont passés à l'An 12 sans que je puisse trouver le temps de fixer leur passage sur la pellicule. Ils ont surtout passé leur journée auprès du grand-père à Pillon.
Autre réunion de famille avec la famille Valade. Tous les enfants se sont retrouvés à l'An 12 autour de Roberte et Roland. Ils feraient presque partie de la famille. La preuve, on a partagé sans souci les parties communes !
Au 4 rue Coquibut, c'était aussi jour de liesse grâce, comme toujours, aux copines et aux convives. Des canapés, en veux-tu en voilà, du pain à faire damner un maître boulanger, deux tartes aux mirabelles et trois magnifiques gâteaux pour fêter l'anniversaire de Manon et Lison. Et entre-temps, un vrai green curry au poulet concocté par Paweena avec des produits made in Thaïlande !

Vendredi 11 août

Enfin autre chose que des photos de famille !
J'ai repris ma balade matinale afin de dénicher la boulangère à Marville vers 7h30. Elle arrive ici une heure plus tard.
Je peux profiter ainsi d'un paysage presque magique !
La modestie n'étant pas ma qualité première, je ne peux pas m'empêcher de reproduire le gentil mot de Bruno et Paola. Ils sont venus grâce au site de France Voyage où ils ont là aussi laissé un petit mot aimable. Je les en remercie vivement même si je n'ai pas tout compris ..
Je retiens que l'environnement laisse à désirer et là j'en suis bien consciente ! Mon village est mal entretenu, le patrimoine architectural est délaissé, même le cimetière est couvert de chardons alors qu'un majestueux Christ aux liens veille sur l'endroit. Les jardinières sont vides et la rue de la gare, si bien fleurie, reprend petit à petit son aspect sauvage !
L'état d'esprit qui règne dans la commune n'est guère en meilleur état et c'est bien dommage.
Mais restons optimiste, lors de votre balade digestive, vous pourrez aussi croiser des Vezinois agréables et des maisons particulièrement bien entretenues.

Mercredi 9 août

Cedric suit pratiquement le même parcours que mon fils. Il travaille à l'étranger, pour le moment en Slovaquie, il s'est marié avec une belle jeune fille Thaïlandaise et il a deux enfants.
Il ne rentre pas souvent en France. Cependant, il ne manque jamais de venir me saluer quand il se trouve à Longuyon, où les parents demeurent et c'est toujours un grand plaisir de le revoir.
Cedric et Thierry sont amis depuis le collège. Ce week-end, il m'a délesté des enfants pour les emmener au parc merveilleux de Bettembourg !
Les jours qui viennent vont être à la fois plus calmes et en même temps plus agités. Thierry et Paweena arrivent pour une dizaine de jours. Les enfants deviennent alors moins contrôlables mais je devrais pouvoir vaquer plus facilement à d'autres occupations.

Lundi 7 août

Voici un compte rendu condensé du séjour de Tristan dans la ferme de Damien.
Le rendez-vous est fixé à 9h. Nous partons avec la moissonneuse-batteuse (case IH 8230 avec chenilles à l’avant). Damien m’explique l’utilisation de chaque commande. Arrêt au silo pour vérifier si tout se passe bien dans le débit d’écoulement des céréales d'une cellule à l'autre à l’aide d’une prise à Ampèremètre. Je passe de la moissonneuse au tracteur et du tracteur au silo. La journée s’achève vers minuit. Mes grands-parents m’attendent impatiemment au gîte. Moi je n’ai pas vu passer la journée !
Le lendemain, me revoilà à 9h00 à la ferme. Je fais la connaissance d’Yves (un ami de Damien qui travaille dans une coopérative agricole, un monsieur adorable que je remercie du fond du cœur. Il a eu la gentillesse de me laisser utiliser le tracteur-tondeuse dans le verger. Puis je suis allé dans le Fendt Vario équipé d’un déchaumeur Carrier de Väderstad. Nous avons dû réparer sur place une pièce du déchaumeur. J’ai encore eu l’occasion de voir travailler une presse à paille et le téléscopique Cat. J’irai encore accompagner Yves pour précéder la moissonneuse sur route dans une voiture pilote puis vider les bennes de grain pour terminer de nouveau la journée vers 23h.
Je remercie sincèrement Damien et toute son équipe pour m’avoir si gentiment accueilli et pour m’avoir permis de réaliser mon rêve de participer à quelques moments de la période des moissons. Toutes les connaissances acquises me seront sans aucun doute utiles pour mon avenir. Tristan, 14 ans.

Vendredi 4 août

Capucine est probablement la copine préférée de Solan et Manon. Ils attendent toujours sa visite avec impatience. Moi aussi car les enfants n'ont alors plus besoin de ma présence !
Capucine est étudiante. Elle a trouvé un job durant tout l'été mais elle est encore pleine d'énergie pour jouer et courir avec mes petits diables quand je suis sur le point de déclarer forfait ..
Tel père, telle fille. Grand copain de Damien, Yves vient volontiers me prêter main-forte quand j'entreprends des travaux au-dessus de mes possibilités !
Les jours prochains, je devrais pouvoir vous apporter quelques extraits du compte rendu de Tristan, suite à son intégration durant deux jours complets sur l'exploitation de Damien. Il y est là aussi question du papa de Capucine !

Mercredi 2 août

L'An 12 est peu actif, je vous l'accorde.
J'ai cependant accueilli avec beaucoup de plaisir Bruno et Paola qui demeurent dans le Nord-Est de l'Italie, tout près de la frontière autrichienne. Durant leur court séjour, ils ont visité Verdun, le moulin de Valmy et le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon.
Bruno a marqué son passage sur le livre d'Or en italien, j'espère que les mots écrits sont aimables ! Jean-Pierre et Irène passent une semaine à l'An 12 pour retrouver leur fille mais surtout leur petit-fils à Marville.
Tout autour de moi, je rencontre des grands-parents bien occupés à distraire les bambins et si l'on prend le temps de se dire deux mots, c'est juste pour admettre que la besogne n'est pas de tout repos !
Fort heureusement, je peux toujours compter sur les copines en cas de surmenage !

Dimanche 30 juillet

Le jardin paradisiaque de Thérèse situé rue de la gare se vide doucement au profit d'autres jardins comme celui de Martine et Alexandre à Villy-la-Ferté.
La plupart des fleurs implantées dans ce véritable éden provient de Charency !
Nous avons profité du déplacement dans ce village coquet et fleuri pour nous rendre au fort de La Ferté, du moins dans son musée. Nous y retournerons probablement pour visiter l'ouvrage cette fois.
Sorties botaniques, historiques mais aussi récréatives avec le parc Chlorophylle, un parc forestier situé à Dochamps en Belgique.
Dans ce lieu, tout est en phase avec la nature, on s'y amuse en apprenant le cycle de la vie.

Vendredi 28 juillet

La vie, si elle ne se déroule pas vraiment comme un fleuve tranquille, reste plaisante et bien remplie.
Danièle me remplace à la cueillette des haricots et va même jusqu'à préparer et cuire les bocaux. Capucine, la grande copine de Solan et Manon, est aussi accueillie les bras ouverts !
Le matin, mes petits-enfants entretiennent la pelouse en ramassant les pommes et mirabelles tombées. A l'arrivée des parents le 9 août, cet endroit deviendra le terrain de pétanque !
Ils se plongent ensuite dans les cahiers de vacances avant de commencer la journée récréative.
La sortie préférée des enfants reste l'accrobranche de Sivry-sur-Meuse ou celui de Longwy.
Décidément, le rôle de grands-parents n'est pas de tout repos. Et c'est loin d'être terminé, Vincent et Su ont décidé à leur tour d'agrandir la famille; finies les vacances à Singapour !!!

Lundi 24 juillet

Comment puis-je concilier la récolte des haricots verts et la présence des petits-enfants ? En les mettant à contribution !
Ce n'est cependant pas suffisant, le rendement reste moindre.
Heureusement les copines sont toujours là pour m'apporter une aide efficace et je les en remercie, bien sûr sans leur dire ...
Georgette et Danielle ont réalisé une dizaine de bocaux de haricots, elles me secondent aussi dans de nombreuses tâches.
Danielle a eu une idée géniale de proposer une sortie au parc Argonne Découverte ce dimanche. Nous sommes trois pour suivre deux enfants non turbulents, l'affaire est aisée et nous permet de profiter de certaines attractions ! Au grand plaisir de Solan et Manon, Georgette et Danielle se sont engagées dans le hamac à bonds !
Au retour, nous avons traversé le cimetière américain de Romagne-sous-Montfaucon, ce qui permet d'aborder brièvement une page d'histoire dont Manon est friande.

Samedi 22 juillet

La mise à jour de cette page met plus souvent mes petits-enfants à l'honneur que mes hôtes. Ayant très peu de disponibilité, je préfère limiter les réservations.
Bernard et Marie-Josée sont arrivés en vélo avec un accent chantant le sud et le chant des cigales. Je ne pouvais pas les laisser ainsi poursuivre le pédalage. Bernard est sur le point de clôturer le circuit des provinces françaises débuté il y a plus de 30 ans. Ils sont allés à Carignan, Avioth et Longuyon. Ils vont poursuivre dans la vallée de la Meuse avec Monthermé et Hautes-Rivières et se poseront à Diekirch pour participer à la semaine européenne de cyclotourisme.

Vendredi 21 juillet

Jour de fête nationale en Belgique.
Les villages gaumais qui bordent la France ont souvent déjà fêté le 14 juillet. Tous les prétextes sont bons pour pouvoir s'amuser chez nos voisins !
Manon demande toujours où l'on se trouve : France, Belgique ou Luxembourg ? Hier nous sommes passés dans les trois pays en 2 mn, le temps de faire le tour d'un rond-point !
Au programme aujourd'hui : le labyrinthe de maïs à Montmédy ou le mini-golf à Longuyon. Le parc merveilleux de Bettembourg est lui aussi programmé. Les autres parcs d'attraction me tentent beaucoup moins, mes petits-enfants sont à deux pas d'une zone de loisirs à Tokyo mais il est vrai que la surface au sol utilisée y est limitée. Il me faudra probablement faire l'effort de me rendre à Walygator à Hagondange ou au complexe d'Amnéville.

Mercredi 19 juillet

Je vous avais prévenus, les photos ne reflètent pas le patrimoine local. Encore que !
La foire artisanale qui se déroule chaque année dans le petit village de Torgny obligerait presque à un détour. La foule y est tellement dense qu'il vaut mieux éviter de traverser ce beau village de Gaume ce jour-là ...
En d'autres occasions, il mérite bien entendu une visite approfondie. Le village est coquet et très fleuri.
Le Pays de Briey peut se visiter à pied, en vélo et même en trottinette ! Le plan d'eau de la Sangsue est prisé des grands-parents, les enfants y sont en sécurité, deux plaines de jeux sont à leur disposition et on y trouve des zones d'ombre pour récupérer ...
Quand on a en plus la chance d'avoir une copine qui demeure à proximité dans un endroit idyllique, la journée devient alors une vraie thérapie !

Dimanche 16 juillet

Je reviens brièvement sur le 14 juillet.
Comme je le disais sur la précédente mise à jour, la fête nationale est quelque peu bafouée, du moins dans ma commune. Pas de Marseillaise mais l'appel des soldats tombés en 14 et en 40.
Il n'y a pas si longtemps, enfin avant le regroupement scolaire, les enfants de l'école primaire venaient chanter l'hymne national devant le monument et il y avait foule sur le perron de l'église. Ils avaient aussi droit ce jour-là à une brioche cuite par notre boulanger et durant tout l'après-midi, ils participaient à des jeux d'adresse sur la place.
Il est vrai qu'il n'y a plus de boulanger au village !
La nostalgie ne sert à rien. Je vous propose plutôt une agréable balade dans les petits villages traversés par la Meuse majestueuse situés à deux pas de l'An 12 : Vilosnes, Consenvoye, Sivry-sur-Meuse ... Le paysage est surprenant à tout moment et une activité sportive ou ludique est possible dans chaque village traversé.

Vendredi 14 juillet

Une fois n'est pas coutume, je vais me rendre devant le monument aux Morts érigé devant l'église Ste Hélène.
Mes petits-enfants sont curieux et Solan aime chanter notre hymne national ! Ils risquent cependant d'être un peu déçus, ce rassemblement traditionnel a perdu de son aura depuis des décennies.
Nous devrions aussi profiter du feu d'artifice tiré sur le terrain de football et financé par les communes de Charency et d'Epiez-sur-Chiers, si la fatigue ne nous a pas assommés avant !
Nous passons pratiquement toutes nos journées à l'extérieur et le soir venu, les yeux se ferment aussitôt le livre d'histoires refermé !

Mercredi 12 juillet

Peu de répit au 4 rue Coquibut.
Thierry, le papa de Solan et Manon, s'est posé à Toulouse. Nous allons vivre quelques jours sur le même fuseau horaire ! Il se rendra ensuite à Bruxelles avant de regagner Tokyo. Nous n'aurons pas l'occasion de nous rencontrer cette fois-ci.
Miro est arrivé hier après-midi à l'aéroport de Lorraine, il reconduit Paweena ce matin à l'aéroport de Luxembourg. Il profitera deux jours des petits-enfants avant de reprendre de nouveau l'avion.
Vous me suivez ?
Durant ces quelques jours, nous avons rencontré les cousins à Arlon et les cousines à Metz !
Après toutes ces allées et venues, la situation devrait enfin atteindre sa vitesse de croisière à Charency-Vezin !
L'An 12 attend que la cadence des visiteurs ralentisse au 4 rue Coquibut pour reprendre du service !

Vendredi 7 juillet

Il m'est impossible de réaliser une mise à jour raisonnable !
Les journées et les nuits défilent au moins à la vitesse d'un A 380 en plein vol entre Tokyo et Luxembourg !
La petite famille est arrivée à l'heure prévue. Seules les valises n'ont pas poursuivi le voyage après Amsterdam ! elles sont arrivées intactes ici-même le lendemain soir .
Depuis lors, toute la maison subit le décalage horaire !!
Solan et Manon ne m'accordent aucun répit. Fort heureusement, Paweena m'apporte un coup de main bien appréciable.
Bien sûr, tout va très bien cependant et je compte bien vivre ces moments d'exception sans restriction avec mes petits-enfants, au détriment de la maison d'hôtes !!

Lundi 3 juillet

Viviane et Florent ont prolongé leur séjour d'une journée pour suivre l'arrivée du Tour de France en direct à Longwy !
Ma belle-fille et mes deux petits-enfants se posent à Luxembourg au moment où les cyclistes devraient franchir la ligne d'arrivée sur la place Darche. Je passerai par Virton et Arlon pour me rendre à l'aéroport du Findel.
La présence de Solan et Manon va ralentir les mises à jour. Je ne voudrais pas verser dans le réseau social en vous assommant de photos de famille !
Les voltigeurs arrivent ce matin sur les remparts de Montmédy. Roland, le narrateur habituel, a déposé les cordes et le harnais. Il ne reste pas pour autant inactif, il se prépare actuellement pour sa prochaine rando pyrénéenne accompagné de Ghislaine.
Vincent ou Julien, qui ont repris la succession de Vertical, viendront peut-être un jour ou l'autre, vous parler de ce qu'ils font.

Dimanche 2 juillet

Le Pays de Longwy se prépare à l'arrivée du Tour de France demain après-midi, inutile d'essayer d'emprunter le coeur de la ville. A partir de ce jour, certaines rues seront déjà fermées.
Les élus et les acteurs du tourisme espèrent une retombée positive après cette manifestation de grande ampleur.
Si seulement certains automobilistes pouvaient prendre conscience de la présence des cyclistes sur les routes et les dépasser prudemment plutôt que de les frôler sans même ralentir. Il y a encore peu de pistes cyclables chez nous. Heureusement, des voies vertes sont présentes à partir du village de Lamorteau en Gaume, à quelques kilomètres de Charency.

Vendredi 30 juin

Revenons à l'An 12.
Je n'ai pas vraiment mentionné le passage de Geneviève et Jean-Yves.
Leur venue m'est toujours agréable et elle me permet en même temps (un terme à la mode !) de revoir les parents, Roberte et Roland.
Viviane et Florent viennent d'Avignon. Ils occupent la chambre Prairial pendant une semaine. La maman de Viviane demeure à Allondrelle, des cousins habitent à Xivry-Circourt, d'autres à Xivry-sur-Meuse. Florent est passionné de photos et plus particulièrement de photos d'orages, il est gâté en ce moment !
Je suis beaucoup moins douée et en plus, les photos n'ont rien à voir avec le texte !!
En voici tout de même les explications : Jeanne-Marie ne peut pas s'empêcher de s'emparer d'un outil lors de la visite de contrôle !
On ne chôme pas non plus à Singapour, père et fils barbouillent de 8h à minuit avec une pause Mac Donald (désolée..) qu'ils avalent sur le chantier !

Jeudi 29 juin

Petit coup de gueule ce matin tout en faisant mon mea culpa.
J'ai réalisé un faux diagnostique hier matin vite rectifié par mes correcteurs d'orthographe !
Je me rattrappe en publiant un diagnostic sans faute cette fois !!!
J'ai eu l'impression hier matin, en me rendant pour la nième fois au Centre des Impôts, que nous étions enfermés dans une cocote-minute prête à exploser !
J'ai reçu un mail dimanche matin de la DGFiP me précisant qu'il manque des documents dans ma déclaration de revenus. J'ai cru à une plaisanterie mais je me suis malgré tout rendue à Longwy où j'ai patienté un peu plus d'une heure (c'est habituellement plus long) et pour entendre que je ne dois pas me soucier de ce message, le personnel étant réduit, les dossiers attendent d'être vérifiés !
Nous étions nombreux à patienter dans le couloir et l'ambiance n'était pas vraiment décontractée !
Il n'y a toujours pas de télévision dans ma maison ni dans la maison d'hôtes et c'est un choix délibéré. Mais voilà que je me retrouve à suivre les émissions de TV Libertés sur le net ! Je vous l'accorde, ce n'est pas la meilleure façon de se détendre mais j'ai enfin l'impression d'être réellement informée !
Promis, demain, je reprends mon bavardage habituel !

Mercredi 28 juin

Bon anniversaire Vincent !
Il y a 34 ans, je me trouvais à la maternité de Mont-Saint-Martin.
Diagnostic des médecins, cet enfant est hypotonique ! Une constatation totalement erronée ! Encore aujourd'hui, Vincent peut faire la fête toute la nuit et partir travailler après avoir récupéré une petite heure ... Miro est à ses côtés pour fêter l'évènement mais surtout pour lui donner un coup de main dans la restauration d'un appartement qu'il vient d'acquérir avec Su, sa compagne.
Longwy fait du grand nettoyage depuis plusieurs mois, la troisième étape du Tour de France arrive sur la place Darche le 3 juillet.
Ce même jour, mes petits-enfants débarquent à Luxembourg accompagnés de leur maman, ils viennent passer l'été à Charency ! Paweena reprendra l'avion une semaine plus tard, les enfants repartiront le 20 août.

Mardi 27 juin

Même si je viens de me faire sermonner par Yves, cette page ne peut pas changer chaque matin !!
Bon aujourd'hui, je peux tout de même vous parler de Pierre, anti MacGyver !
Pierre et son épouse se rendent à une fête de famille au Luxembourg avec les petits-enfants, Tristan et Clémence.
Pierre branche le GPS sur l'allume-cigare mais rien ne se passe. Ce n'est pas grave, il n'en a pas besoin pour venir à Charency. Arrivé sur place, il changera le fusible.
C'est là que les péripéties commencent.
Il perd le fusible en le démontant, il en enlève un deuxième et un troisième qui suivent le même mouvement. Cette fois c'est la voiture qui ne peut plus démarrer !
Tout rentrera dans l'ordre avec l'aide de Jeannot et l'arrivée de Jean-Yves, qui lui procurera un des fusibles manquants !!

Samedi 24 juin

Jeannot fait partie de la famille.
Tout gamin, il venait jouer avec Thierry mais surtout avec Vincent avec qui il a dû faire les 400 coups .. Il a souvent aidé Miro durant la rénovation de la maison d'hôtes.
Aujourd'hui, il me seconde bien souvent. Nous venons encore de faire une taille sévère sur les arbres et arbustes ! Il atteint les branches qui sont pour moi inaccessibles sans devoir grimper sur un escabeau .. et me casser la figure ...Tout va bien. Ceux qui le connaissent savent qu'il fait presque le double de Georgette. (j'exagère un peu ..)
Georgette justement ! Mon deuxième bras droit à l'An 12, après Jeanne-Marie. Nous venons d'acheter du tissu pour redonner un coup de fraîcheur à la chambre des orchidées, elle arrive aujourd'hui avec les doubles-rideaux terminés !
Je pourrais aussi vous citer Yves, Damien ou Danièle, ils sont aussi toujours là pour me venir en aide.
Des amis qui adoucissent largement la vie au village !

Mercredi 21 juin

Bien sûr, je tempête toujours autant de ne plus disposer d'un seul petit magasin qui pourrait me fournir du pain frais au petit matin ou 1 kg de farine en fin d'après-midi pour satisfaire une envie de crêpes.
Le village n'est pas non plus assez coquet à mon goût, il serait même à certains endroits assez délaissé. Les herbes remplissent les caniveaux et en cas de fortes pluies, l'eau pénètre dans les dépendances.
N'empêche, la température estivale du moment me comble de plaisir et j'apprécie pleinement de vivre en ce lieu.
Le potager resplendit, les fleurs se gorgent de soleil et la maison est fraîche !!

Lundi 19 juin

Voilà bien la première fois que nous rencontrons des Gaumais aussi peu accueillants.
La visite de la pelouse calcaire organisée par le Syndicat d'initiative d'Aubange nous a particulièrement déçues. Juste avant de quitter la maison, je reçois un coup de fil du SI d'Aubange pour m'annoncer que le rendez-vous est prévu devant la Romanette à Torgny. Bizarre mais je ne discute pas. Nous poireautons plus d'une heure à regarder les touristes endimanchés entrer et sortir de la brasserie mais sans voir un seul guide ni même un sac à dos dans les environs. Nous décidons alors de regagner la pelouse de Charency. Trois véhicules sont garés près du cimetière allemand. Nous retrouvons vite l'équipe composée du guide entouré de 4 personnes. Ils répondent à peine à notre bonjour et se fichent éperdument du cafouillis dans l'organisation. Pas de doute, nous les gênons.
Nous les avons quittés avant de devoir régler 3 euros de participation ! Dorénavant nous éviterons les balades proposées par Aubange.
Il y a un bon moment que Damien n’a plus donné de nouvelles sur cette page. Jean-Louis vient pourtant régulièrement voir ce qui se passe à Charency, depuis Séry dans l’Yonne. Et comme c’est surtout l’avancée des cultures qui l’intéresse, je suis incapable de le renseigner. Je différencie à peine l’orge du blé ou les petits pois des fèveroles …
Damien vous donnera probablement des nouvelles un jour prochain.

Vendredi 16 juin

Que se passe-t-il ce week-end dans les environs ?
Le festival du conte en chaises longues a débuté à Mont-Saint-Martin. Comme chaque année il se décentralise dans les petites communes du Longuyonnais. Le public était pour le moins clairsemé l'année passée, nous étions trois à suivre deux conteurs dans les rues de Colmey !!
Une balade contée à la lueur des flambeaux a lieu ce soir à Pierrepont. Dimanche après-midi, c'est à Petit-Failly, dans la salle de l'Alambic, que Jean-Claude Botton racontera des histoires d'eau, de vin et d'eau de vie !
En même temps, une visite de la pelouse calcaire de Charency est organisée par le Syndicat d'initiative d'Aubange. C'est là que nous devrions être.
Un autre évènement à voir au moins une fois ou à revoir : Des flammes à la lumière, un spectacle son et lumière organisé dans les carrières d'Haudainville près de Verdun.

Mercredi 14 juin

En passant par la Lorraine avec nos sabots ....
... rencontré trois capitaines
nommés Viviane, Thérèse et Gérard
(notre toujours souriante hôtesse et nos amis grands spécialistes des fleurs).
Bienheureuse contrée ayant su préserver les valeurs profondes et n'adoptant que le meilleur du modernisme.
Revenir souvent sur ses lieux d'origine, c'est se plonger dans la fontaine de jouvence.
Perpétuel ressourcement dans une nature merveilleuse :
orchidées, papillons et découverte de ces sites de la métallurgie préindustrielle que sont les forges du Dorlon et de Buré d'Orval, ceci méritant d'être autant connu que le célèbre breuvage éponyme. En passant par la Lorraine ...
ne faites pas qu'y passer, prolongez votre séjour et savourez la cuisine de Viviane. André et Marie-Jeanne.

Mardi 13 juin

De deux choses l'une : ou j'arrête d'écrire mes bafouilles, ou je n'utilise plus que les temps présent et futur !
Je hais le participe passé ...
Mes correcteurs habituels de St Urbain m'excuseraient presque quand ils me signalent une faute. Mais voilà que Yolande s'en mêle et il est vrai qu'elle est assez douée, du moins en orthographe ...
Les Jurassiens sont à Belfort, ils reviendront vers la mi-juillet.
Je ne peux guère en dire plus sans utiliser le participe passé !!!

Lundi 12 juin

Les deux activités qui se sont déroulées hier auraient plu à Nadine et Yolande.
Bravo à Stéphanie ! Elle a animé le village durant toute la journée. Et d'une manière sportive ! Il n'y avait que des vététistes et des marcheurs dans les rues de Vezin ce dimanche et la bonne humeur était de mise. C'est probablement dû à la participation de nombreux Gaumais.
Les Vezinois ont aussi participé à cette journée plutôt festive même si le parcours en VTT était assez ardu !!! Les pluies torrentielles de l'avant-veille avaient bien détrempé les chemins.
Toute la famille de Stéphanie s'est investie dans cette manifestation. Damien a utilisé le matériel agricole pour préparer les stations de ravitaillement, Elodie prenait les photos, Aurélie et Gaëlle ont pris part à la restauration même Jeanne-Marie a mis la main à la pâte en préparant 6 babas, enfin 5, je me suis servie en cours de route ...
La visite de la pelouse calcaire de Velosnes avec Raphaël Jilet n'a pas manqué non plus d'intérêt. Je pourrais peut-être dorénavant reconnaître le chant du pouillot véloce ou du bruant jaune ...

Dimanche 11 juin

La fête est finie ! Enfin pas tout à fait, la présence du clown Vincent égaye aussi les soirées !
Yolande et Nadine ont bien marché avec une pointe de kilométrage le premier et l'avant dernier jour. Elles seraient volontiers restées une journée de plus pour participer à la marche gourmande organisée par Stéphanie et elle-même secondée par le Comité des fêtes.
Elles auraient aussi probablement participé à la visite guidée de la pelouse calcaire de Velosnes. Le rendez-vous est fixé à 15h cet après-midi devant la mairie de Othe.

Samedi 10 juin

Vous désirez poursuivre la visite de la région ? Suivez-nous !
Nous allons quitter Longwy après avoir jeté un coup d'oeil sur la fresque dédiée au prochain Tour de France.
Nous voici à Saulnes. On pourrait aller visiter le petit musée de la photographie ou celui de la classe 1900. Nous allons plutôt nous promener dans Les jardins fleuris situés sur des anciennes friches industrielles. Il ne fait pas très chaud et la pluie nous incite à regagner rapidement la voiture ! Après avoir traversé Thil et visité sa nécropole nationale, nous nous posons à Villerupt, réputée pour son festival du film italien, le temps de déguster une bonne assiette de pâtes. Nous voilà à Crusnes, nous observons l'église en fer construite par les mineurs. Le circuit se poursuit jusqu'à Aumetz où nous allons jeter un coup d'oeil sur le dernier chevalement encore debout dans le Pays-Haut.
Nous voici enfin dans la vallée des Anges. Algrange, Nilvange, Knutange ... Nous nous posons à Hayange. L'hôtesse, à l'office de tourisme, est à la fois aimable et efficace. La journée est cependant bien avancée, il nous faut choisir la dernière visite !
Ce sera le Jardin des Traces à Uckange. Nous n'aurons pas le temps de visiter le Haut-Fourneau U4 situé au même endroit.
Je ne peux pas vous parler de la fin de journée sans mettre dans l'embarras la copine Briotine. Dommage car ce fut le moment le plus sublime au cours de cette escapade !!

Jeudi 8 juin

Je vous narre juste la première étape de la virée d'hier.
Nous avons emprunté les routes les plus pittoresques pour atteindre Longwy, certains tronçons étaient limite praticables !
Nous passons par Allondrelle La Malmaison. Jusque-là pas de problème, c'est bien la direction pour Longwy.
Oui mais voilà on ne va quand même pas suivre la nationale. On bifurque alors vers la Belgique en passant par Grandcourt, Ruette et Saint Rémy. Nous revoilà en France à Ville Houdlémont. La vallée est superbe. Je tenais à passer devant l'église St Denis posée en pleine forêt. Puis le hasard nous a ensuite amenées à Cosnes-et-Romain !
Je vous ai annoncé leur venue ces jours derniers.
Bien sûr, les voltigeurs sont à pied d'oeuvre sur les remparts et nous sommes allées les saluer.
Tout doit être au top pour l'arrivée du Tour de France, Vincent et Julien débroussaillent les talus, les employés communaux font de même aux endroits accessibles sans être encordés. Je vous reparlerai probablement d'eux les jours prochains.
Pas question de passer à Longwy sans se rendre à l'office de tourisme et pour prendre les copines au-dessus du puits du siège !
La suite au prochain numéro.

Mercredi 7 juin

Nadine et Yolande peuvent avaler plus d'une vingtaine de kilomètres et mettre encore la main à la pâte au retour !
Elles sont parties vers la ferme des Aneries, se sont un peu égarées dans le bois nouvellement mis à nu pour retrouver l'Othain qu'elles ont longé jusque Othe. Un peu de route puis de nouveau la forêt pour arriver près du cimetière St Hilaire de Marville après avoir traversé le petit village de Flassigny. Elles reprennent alors la route qui descend au plan d'eau, elles en font le tour jusqu'au barrage. Là, elles se trompent de direction, ce qui rallonge encore un peu le parcours !
Il en faut plus pour déstabiliser les valeureuses marcheuses.
Elles aperçoivent vite la toiture de la ferme des Aneries mais ratent l'ancienne route de Marville. Tant pis, elles vont encore augmenter le kilométrage et arrivent à l'An 12 aussi fraîches que le matin !
La journée n'est pas finie, il faut encore mettre la table, servir et desservir.
Des vacances à L'An 12 ne sont pas de tout repos !
Je me rattrape aujourd'hui, je les emmène dans la vallée des Anges !

Lundi 5 juin

Désolée de cette mise à jour sporadique mais le temps me manque ou la fatigue l'emporte sur l'écriture !
Les rencontres en ce week-end prolongé mériteraient pourtant d'être mentionnées. Mais voilà, Bernard m'a parlé de la flore présente sur les pelouses calcaires, avec des photos à l'appui, et quelques heures plus tard, je me suis rendue compte que les chambres allaient être de nouveau occupées dans l'après-midi. Je n'avais pas une minute à perdre devant ce bureau !
Cette semaine, je suis en congé. Enfin presque ! Je profite au maximum de la présence des Liégeoises. Bernadette et Ria vont probablement suivre les aventures vezinoises de Nadine et Yolande depuis Liège, il me faudra, par conséquent, donner des nouvelles de temps en temps !
Quelques instants plus tard ..
Mes correcteurs ont déniché une faute que je considère inconcevable ..
Pour ma punition, je ne la corrige pas de suite. Merci Jean-Luc et Marie-Louise. Pour vous remercier, je vous invite à l'An 12 quand vous voulez !

Vendredi 2 juin

Elles et Ils se sont annoncés !
Elles ? Yolande et Nadine, les deux liégeoises qui arrivent avec leurs boulets. Et j'en suis ravie !
Je les accueille à bras ouverts. Elles sont la garantie d'une ambiance festive durant toute une semaine à l'An 12 !
Ils étaient trois l'année passée et même quatre les années précédentes. Le plus sage a déposé les cordes et le harnais et j'ai un moment hésité à poursuivre l'aventure avec les jeunes. Je suis pourtant, là aussi, ravie de les retrouver. D'autant plus quand ils ramènent du comté !!
Les habitués savent de qui je parle.
Julien et Vincent sont cordistes, ils ont repris les rênes de l'entreprise Vertical géré jusqu'alors par Roland. Ils viennent débroussailler les talus à Longwy.
Les fortifications Vauban doivent être au top pour l'arrivée du Tour de France prévu le 3 juillet sur la place Darche. Longwy se refait actuellement une beauté !
Pour Montmédy, rien n'est encore décidé. La municipalité semble avoir oublié de régler les travaux effectués l'an passé.
Décidément, ça ne tourne pas bien rond dans le nord meusien. Dommage car la citadelle est un monument phare pour toute la grande région.
Sûr que si nos voisins Gaumais pouvaient annexer cette région, on y gagnerait en dynamisme et en notoriété ...

Jeudi 1er juin

En cette saison, le jardin devient mon paradis !
Même Thérèse, la jardinière émérite, m'a fait des compliments. "Tu as toutes les fleurs qui sont dans mon jardin et même plus, je ne peux plus rien faire pour toi"
Les hostas étaient tout de même en train de se faire dévorer par des petites bestioles et certains arbustes méritaient une petite taille.
Je m'y suis attelée hier après-midi, tout est rasé ...
La dernière photo concerne la récolte d'asperges des bois, à ne pas confondre avec les asperges sauvages. Nous avons trouvé un emplacement miraculeux, le sol est entièrement tapissé de cette aspergette.

Mercredi 31 mai

J'aurais volontiers laissé le texte d'Emmanuel plus longtemps d'autant qu'Odette, sa belle-maman ne sera de retour à Menton, avec son bien-aimé Christian, que la semaine prochaine. Mais j'entends déjà les remontrances ...
Quel bonheur d'avoir revu Odette et Christian, les enfants aussi bien entendu. Emmanuel reviendra à l'An 12 fin juin mais dans le cadre de son travail cette fois.
Je me suis posée durant plus d'une heure sur l'île de Molène en discutant avec mes hôtes Bretons. Maurice est né et a grandi à Molène. Il s'est installé dans le Finistère en mariant une Normande. Mais il n'a jamais vraiment quitté son île, il peut la voir depuis sa maison !
La vie insulaire est un monde qui m'est totalement inconnu et j'étais toute ouïe. Grâce à Jean-Luc et Marie-Louise, de nombreux endroits m'étaient cependant familiers dont l'île de Molène que nous avions pu observer depuis la terre ferme.

Lundi 29 mai

Quand Viviane décide de ne rien faire, elle s’en donne les moyens et met à contribution ses hôtes !
Elle ne se départit toutefois pas de ses réflexes d’ex correspondante locale de PQR puisqu’elle a quand même réalisé les clichés qui illustreront ce billet.
Nous voici donc de retour à l’an XII, accompagnés cette fois de Christian et Odette, les parents de Cathy.
L’Alsace a toujours été un lieu d’intérêt pour mes beaux-parents si bien que nous sommes allés fêter les 70 ans de Kiki à Strasbourg puis sur la route des vins d’Alsace avant d’aller prendre un bol d’air pur – et plus frais – à Gérardmer. Un passage par les ateliers de l’imagerie d’Epinal et nous retrouvions notre monde, nos amis de Charency Vezin : Georgette et Danielle étaient chez Viviane à notre arrivée et la soirée est passée bien trop vite, la conversation ayant reprise quasiment là où nous l’avions laissée. Même Jeanne-Marie était à nos côtés et dans nos pensées, représentée par un énorme baba au rhum, son digne émissaire.
En ce jour de fête des mères, nous sommes allés en Belgique du côté de Ethe, dans un restaurant typique car aménagé dans une ancienne étable : apéritifs, cuisine et desserts locaux ont su agrémenter ce bon moment passé en famille et entre amis.
Le but de ce périple en Alsace et en Lorraine était d’offrir à mes beaux-parents une bouffée de liberté, du bonheur, une parenthèse de repos avec le plaisir de s’évader du quotidien qui parfois sait être pesant.
Dans la voiture du retour, lorsque j’entends Kiki dire qu’il se sent requinqué alors je me dis que nous avons atteint notre but et que c’est le plus beau remerciement que nous puissions recevoir. Les yeux d’Odette, emplis de bonheur, sont notre récompense.
Amis lecteurs, fidèles du site ou visiteurs de passage, provoquez le bonheur et savourez intensément ces moments qui s’offrent alors à vous. Emmanuel.

Dimanche 28 mai

Que font mes hôtes en ce moment ?
Maurice et Véronique sont venus rendre visite à leur fille, mais surtout à leur petite-fille, qui demeurent à Saint-Jean-Les-Longuyon. L'attraction du Luxembourg l'a emporté sur le grand large de Lampaul Plouarzel !
Severin et Alex sont passionnés par la moto. Cette année, ils abordent pacifiquement la Ligne Maginot. Ils allaient visiter le fort de La Ferté hier matin avant de poursuivre vers la Moselle avec la visite du Michelsberg puis du fort Casso près de Rohrbach-les-Bitche. Ils seront de retour à Francfort dimanche soir.
C'est le second séjour pour Théo et Lieve de Vilvoort. Le couple est passionné par la nature. Ce sont aussi de bons marcheurs. Ils se sont rendus à Torgny pour aller marcher dans le bois de Guéville jusque Harnoncourt. Ils ont ensuite empunté le ravel jusque Lamorteau. Ils sont arrivés sur la réserve naturelle après avoir grimpé le chemin des Roches. Aujourd'hui, ils vont observer les orchidées de la pelouse d'Urbul en passant par les forges de Buré d'Orval. Celle de Velosnes et celle de Villecloye sont aussi au programme.
J'ai la réponse à ma question concernant la dernière photo. Jean-Luc me dit qu'il s'agit de la galle de chêne.

Samedi 27 mai

Que font mes hôtes en ce moment ?
Maurice et Véronique sont venus rendre visite à leur fille, mais surtout à leur petite-fille, qui demeurent à Saint-Jean-Les-Longuyon. L'attraction du Luxembourg l'a emporté sur le grand large de Lampaul Plouarzel !
Severin et Alex sont passionnés par la moto. Cette année, ils abordent pacifiquement la Ligne Maginot. Ils allaient visiter le fort de La Ferté hier matin avant de poursuivre vers la Moselle avec la visite du Michelsberg puis du fort Casso près de Rohrbach-les-Bitche. Ils seront de retour à Francfort dimanche soir.
C'est le second séjour pour Théo et Lieve de Vilvoort. Le couple est passionné par la nature. Ce sont aussi de bons marcheurs. Ils se sont rendus à Torgny pour aller marcher dans le bois de Guéville jusque Harnoncourt. Ils ont ensuite empunté le ravel jusque Lamorteau. Ils sont arrivés sur la réserve naturelle après avoir grimpé le chemin des Roches. Aujourd'hui, ils vont observer les orchidées de la pelouse d'Urbul en passant par les forges de Buré d'Orval. Celle de Velosnes et celle de Villecloye sont aussi au programme.
La quatrième photo reste pour le moment un mystère. Les chênes sont envahis par ces boules un peu molles. Même Damien, pourtant un peu sylviculteur, ignore ce que cela peut être.

Vendredi 26 mai

Une fois n'est pas coutume, voici les membres de la famille de Miro !
Ils étaient 5 enfants. Les 3 garçons, Tom, Miro et Yvan, sont nés en Croatie. Tom est décédé en 82. les 2 filles, Maddy et Catherine, sont nées en France.
Thierry et Vincent ont 9 cousins cousines. Je vous ai déjà parlé de l'une d'elles, Caroline, la plus dynamique et la plus volontaire !
Caroline est non-voyante mais vous ne vous en rendrez pas compte sauf si vous lui mettez un obstacle en travers de son chemin ! Elle est venue me seconder l'été dernier.
Nous étions 4 enfants. Marc, l'aîné, est né en Belgique. Claude et Etienne sont déjà partis. La petite dernière que je suis a été chouchoutée par ses trois grands frères !
De ce côté, Thierry et Vincent ont 5 cousins cousines.

Jeudi 25 mai

En regardant la première photo, vous pouvez constater que la place devant le PC est occupée et que, par conséquent, il me reste peu de temps pour actualiser cette page ...
Miro fait une visite éclair, comme c'est le cas depuis plusieurs années !
C'est devenu un rituel, nous consacrons la première journée au shopping, la seconde aux formalités administratives et la dernière à la famille. Je reçois ses frères et soeurs ce midi.
Demain matin, c'est au tour de Jeannot de reconduire Miro à l'aéroport de Lorraine.
Les jours à venir seront aussi bien remplis. Emmanuel trouvera peut-être un moment pour venir vous saluer. Il se pose ici avec Cathy et les parents de Cathy en revenant de Strasbourg avant de regagner la capitale.

Mardi 23 mai

le 4 rue Coquibut, où je demeure, devient presque aussi coquet que l'An 12, situé au 1 Grand rue. La façade est rejointoyée, les volets sont repeints et les pavés devant la maison ont refait surface après avoir été débarassés d'une bonne épaisseur de cailloux et de terre.
Les massifs, recadrés, n'ont pas fière allure pour le moment, ils seront probablement en meilleure santé l'année prochaine ou si Thérèse vient vérifier les plantations !
Les deux premières photos sont prises aux étangs du Vezinois devenus le havre de pêche. Géré depuis peu par plusieurs associés belges, il risque d'être moins souvent ouvert au public. Les pêcheurs de la société de pêche, La fario du Dorlon Chiers, y seront le 5 juin pour fêter la journée nationale de la pêche.
Ce week-end , deux pêcheurs à la mouche arrivent à l'An 12 pour s'adonner à ce sport sur les rives de la Chiers.

Dimanche 21 mai

Je n'avais encore aucune idée du résultat hier matin en pelletant la terre du massif situé devant ma maison d'habitation.
J'avais rempli 4 grosses poubelles pour que Jeannot puisse avoir accès aux bordures afin de les redresser et les consolider. J'étais un peu perplexe.
Puis l'idée nous est venue de diviser le massif en 5 parterres.
Yves est passé sur le chantier et m'a remplacée au pied levé.
Je me suis alors occupée de la petite Maud, tâche aussi prenante mais sans faire d'effort ! Jeannot n'arrivait plus à suivre dans la fabrication des casiers, Yves travaillant trois fois plus vite !
quelques heures plus tard, le travail était pratiquement terminé !
Nous pouvions profiter d'une bonne mousse gaumaise sur la terrasse à l'abri du soleil !
Le résultat étant plutôt réussi, le second massif, plus petit, situé à gauche de la porte d'entrée, va profiter du même ravalement les jours prochains.

Samedi 20 mai

Il n'y a pas de chat dans la maison, pas de chien non plus même si je dois souvent ramasser ce que leur maître a oublié de reprendre lors de la promenade digestive ..
Les chats des voisins apprécient cependant le jardin. Il est vrai qu'ils reçoivent souvent les caresses de mes hôtes. Ils ne me gênent pas non plus et c'est même à certains moments un plaisir de les observer.
Deux pies viennent d'élire domicile dans le quartier et elles semblent refuser tout autre animal dans les environs. Elles ont fait la chasse à ce bon gros chat qui a su rester zen durant tout le combat !

Vendredi 19 mai

Les 4 photos vous donnent un aperçu de mon potager.
Ah, vous ne me croyez pas ?
Bon j'avoue que ces photos sont prises en mars dernier à Cameron Highlands en Malaisie.
Les légumes ici se font plus discrets. Je me demande même si j'ai réellement semé des haricots ..
Par contre les limaces se baladent même dans ma maison !!
Je profite cependant d'un joli tableau à l'abri dans la véranda, les arbustes poussent à vue d'oeil, la pelouse aussi !

Jeudi 18 mai

Jusque maintenant, je refuse de m'inscrire sur un quelconque réseau social et sur les plateformes de réservations. Tant pis si l'An 12 y perd en visibilité sur la toile.
Je gère ma maison d'hôtes avant tout pour le plaisir et je ne pourrais probablement plus suivre la même cadence que les premières années.
L'An 12 affiche complet certains jours du mois de mai et de juin et c'est déjà bien ennuyeux de refuser des hôtes devenus des amis durant ces périodes !
Mes petits-enfants devraient être là en juillet et comme ils sont encore trop jeunes pour me seconder, bien que Solan puisse accueillir ma clientèle anglophone et thaïlandaise, je vais faire souvent appel à mes voisins et collègues de Villers-le-Rond !
Ce qui n'empêche pas l'An 12 de rester coquette (à défaut de la proprio ..) et de fleurir sa façade, les jardinières de géraniums sont en place !

Lundi 15 mai

Voici des photos qui confirment que les paysages en mai sont de toute beauté. Marcher autour de Villecloye permet d'approcher un patrimoine somptueux entre la citadelle de Montmédy qui se dresse majestueusement à l'horizon, le site de Ste Ernelle et la pelouse calcaire avec sa flore protégée.
La citadelle est moins attrayante quand on se trouve au coeur de la ville. Une fois de plus, de nombreux petits commerces baissent leur rideau sans trouver de repreneurs.
La ville fait grise mine et semble ignorer son patrimoine.
Le site de Ste Ernelle est bien entretenu excepté les chardons qui poussent dans les bacs à fleurs.
La pelouse calcaire, tout comme celle de Charency ainsi que celle de Velosnes, est gérée par le Conservatoire d'espaces naturels de Lorraine. Une visite guidée est prévue le 11 juin à 15h afin de découvrir les orchidées, papillons et oiseaux présents sur le site de Velosnes et Villecloye.

Dimanche 14 mai

Je dois probablement me répéter chaque année à cette même période mais la campagne est tellement belle que je peux dire à nouveau que le mois de mai est pour moi le plus beau de l'année !
Après la cueillette de l'ail des ours, voici le moment de se régaler avec les asperges des bois. Nous avons trouvé un endroit tapissé de cette plante herbacée. Il suffit de se baisser sans même bouger pour en remplir un panier. Les deux premières photos peuvent vous indiquer l'endroit mais je ne serai pas plus précise ..
Nous devrions aller marcher sur les chemins de Villecloye dans le courant de l'après-midi. Mes hôtes souhaitent faire la grasse matinée.
Les deux dernières photos sont prises autour d'Iré-le-Sec où nous nous sommes dérouillées sur quelques kilomètres hier après-midi.

Samedi 13 mai

La vie est finalement plus facile quand l'An 12 est occupé !
Si la maison est déserte, j'enfile la combinaison Bridgestone dès que je me lève et je passe du potager à la peinture en passant par l'intendance journalière.
J'ai fait appel à Damien pour dégager le dépôt de pierres et de sable, suite au ravalement de façade. Son ouvrier est arrivé avec le manuscopique et avec l'aide de Dédé, le papa de Damien, tout a disparu en un rien de temps.
Je ferai ensuite appel à Thérèse pour créer un nouveau massif. Pour le moment, elle prépare ses plants, elle sera à Saint Rémy ce dimanche.
Le potager se remplit. Comme toujours Jeanne-Marie m'apporte ce que je dois planter. Les mains rugueuses et les cheveux en bataille, je représente la France d'en bas et suis aux antipodes de Brigitte, la France d'en haut. Je ne souhaite pas quitter ma place, j'aimerais juste pouvoir rester sur place pour acheter du pain. La commune a connu plusieurs cafés, épicerie, boucherie. Il n'y a plus rien aujourd'hui comme c'est le cas dans de nombreuses petites communes et je ne connais pas mes voisins !

Vendredi 12 mai

Vous pensez peut-être : elle cause, elle cause mais elle n'est pas très active.
Je vais vous prouver le contraire !
C'est la première fois que je bêche le potager sans aller pleurer en cours de route auprès d'un beau-frère pour me remplacer. Il me reste à peine un mètre et je serai arrivée au bout de ma peine qui n'en est pas une d'ailleurs ! En plus, j'ai reçu les compliments de Jeanne-Marie, ce n'est pas rien, moi qui pensais jardiner comme une Parisienne ..
Pendant ce temps-là, les maçons ont rejointoyé la façade. Philippe et Franck ont fait du beau travail. Après le nettoyage, il va falloir recréer un massif de fleurs.
Cela fait un moment que vous n'entendez plus parler de Jeannot. Sur la photo 3, vous pouvez imaginer qu'il n'a pas perdu son temps, le voilà papa de Maud et de sa petite soeur Emma. Il a pris des congés de paternité. Et le voilà qui démonte entièrement les volets pour les poncer puis les peindre à nouveau. Un travail de dingue mais Jeannot est justement un peu fou !

Mercredi 10 mai

Une fois de plus, Jean-Luc et Marie-Louise, mes correcteurs d'orthographe, m'ont sauvé la mise hier matin.
J'avais laissé deux fautes inexcusables car pour l'une d'elles, je connais parfaitement la règle. Pour la seconde, j'ai hésité et, probablement par paresse, je ne suis pas allée vérifier l'orthographe.
Je ne les corrigerai que demain dans les archives. Amusez-vous à les débusquer !
Sinon, mes amis Bretons poursuivent leur recherche concernant les soldats français tombés lors de la bataille des frontières. Un travail colossal. A l'origine, ils s'étaient donné pour objectif de retrouver uniquement les soldats bretons puis dans leur élan, ils élargissent les recherches.
Je ne change pas les photos pour le moment, du travail m'attend.

Mardi 9 mai

Même si je préfère la forêt aux ouvrages militaires qu'elle abrite, ceux-ci méritent pourtant toute notre attention.
C'est la raison pour laquelle je tenais à suivre la visite du poste de commandement de la Ligne Maginot.
Je n'étais pas seule, près de cinquante personnes ont suivi Rémi Dumont dans les remparts de la citadelle de Montmédy. La plupart connaissait bien le sujet mais certains ignoraient pourtant que Montmédy avait tenu cette place de poste de commandement durant la seconde guerre mondiale.
Si c'était une première pour Rémi, guide au fort de Villy-La-Ferté, on ne peut que le féliciter, il nous a tenus en éveil pendant près de deux heures.
Je pourrais désormais reconnaître le fusil mousqueton d'un autre modèle (pas sûre tout de même) et je fais la différence entre un pistolet et un revolver (sauf que je vais vite oublier ...)
Le fort de Villy-La-Ferté mérite aussi le déplacement. Dorénavant, il est ouvert tous les après-midi et le musée attenant est vraiment très bien aménagé. La visite de l'ouvrage de La Ferté est particulièrement émouvante.

Lundi 8 mai

Les premières orchidées sont en fleur sur la pelouse calcaire de Charency.
Le panorama sur la vallée de la Chiers est toujours aussi beau.
Le petit village d'Epiez se love autour de l'église St Denis. Même mon village est plein de charme du haut de la colline !
Une vague de réservations a eu lieu pour le mois suivant suivie aussitôt par un désistement. J'ai pensé que ce pouvait être des sites d'hébergements qui testent la réactivité de leurs adhérents. Ce ne serait pas une si mauvaise idée d'autant plus que les contacts n'ont lieu que par mail et prennent par conséquent peu de temps pour les gérer.
Des nouvelles des activités du week-end passé ? Demain peut-être.
Si je ne change pas cette page chaque matin, je me fais réprimander par Yves et Damien ...

Samedi 6 mai

Je me défends de parler politique sur cette page mais je voudrais tant que l'on fasse taire tous ces pamphlétaires que sont les journalistes ayant pignon sur rue.
Ils sont arrogants, impolis et stupides quand ils ont affaire à des érudits.
Je n'ai pas la télévision mais je suis l'actualité sur le net et chaque fois, je m'énerve inutilement !
A force d'insister aussi lourdement, le citoyen lambda pourrait, ne serait-ce que par défi, faire le contraire de ce qu'ils réclament.
Je me rappelle avoir appartenu au conseil municipal de mon village et d'avoir été obligée de démissionner faute de pouvoir m'exprimer librement !!
Vivons-nous réellement dans une démocratie, libre de nos pensées ?
Promis la prochaine mise à jour parlera d'un sujet plus intéressant ..

Vendredi 5 mai

Ca bouge ce week-end dans la région.
L'orchestre philarmonique de la Lorraine Gaumaise sera à Virton samedi soir et à Aubange le lendemain.
L'orchestre national de Lorraine sera à Mancieulles le même soir.
Un autre évènement que je n'ai pas encore eu l'occasion de découvrir est un concert au pub The Oak à Breux. Le petit café du village a repris vie en devenant un café musical et un studio d'enregistrement. Chaque mois, un concert y est organisé
Le samedi dès 10h, il est possible de suivre une visite dans la citadelle de Montmédy. Le thème abordé est consacré à la Ligne Maginot.
Montmédy est bien dynamique ce week-end. Le dimanche, bienvenue aux marcheurs de 8 à 14h pour parcourir 7, 12 ou 20 km.
A Moineville près de Briey, la base de loisirs Solan fait la fête aux loisirs et au tourisme. Les vieux métiers d'Azannes reprennent vie chaque dimanche de mai ainsi qu'à l'Ascension.
Difficile de s'ennuyer durant ce joli mois de mai !

Jeudi 4 mai

Le paysage est de toute beauté en ce moment avec les couleurs éclatantes des champs de colza et le vert tendre des arbres.
Je n'ai pas trouvé LA photo idéale pour appuyer ce que j'écris.
En tout cas, il faut en profiter au maximum, il suffit de regarder autour de soi.
C'est aussi la venue des premières orchidées, il me faut prendre un moment pour aller les admirer sur la pelouse calcaire.

Mercredi 3 mai

Je suis derrière les barreaux !
Normal je suis lasse d'entendre ou de lire des diffamations de la part des journalistes et des médias. Ils devraient rester intègres et un peu plus humbles. Au lieu de celà, ils se prennent pour les maîtres du monde ! Quelle tristesse ..
En réalité, les barreaux en question n'entravent pas ma liberté. Un échafaudage est dressé devant ma maison, des maçons rejointoient la façade. Je vais en profiter pour repeindre les volets.
Les copines sont elles aussi toujours en mouvement. Plutôt que de m'attendre sagement, elles prennent l'aspirateur ou la serpillère et elles astiquent aussi bien l'An 12 que ma maison, avant de prendre la poudre d'escampette pour fouler les chemins !
Pour les remercier, je les ai emmenées au restaurant ... au Flunch ..
Les deux dernières photos ne collent pas au texte mais je les trouve bien jolies. Le rire et la bonne humeur de Roberte et Roland m'apportent un immense plaisir de même que mes petits-enfants qui se trouvent actuellement près des grands-parents maternels !

Mardi 2 mai

C'est comme si je recevais des membres de ma famille quand Roland et Roberte viennent passer quelques heures à l'An 12.
C'est le même sentiment que je ressens quand je reçois Cedric, un copain de Thierry. En courte visite chez ses parents à Longuyon avant de partir travailler en Slovaquie, il a trouvé le temps de passer à Charency !
Entre-temps, nous avons cumulé les kilomètres à pied avec une balade dans la forêt longuyonnaise, une seconde autour de Colmey et une dernière dans les bois de Vezin.
Nous avons encore procédé à une cueillette d'ail des ours et repéré un endroit rempli d'asperges des bois, il faut juste lui donner un peu de temps pour pousser.

Samedi 29 avril

On aperçoit la pancarte quand on prend l'axe routier Jarny Briey mais je n'avais encore jamais pris le temps de m'en approcher de plus près. La curiosité l'a emporté ce jour-là et je comprends maintenant la raison de cette nécropole russe située à deux pas de Briey sur le secteur de Valleroy.
Après Jean-Yves, c'est au tour d'Isabelle de rendre visite aux parents. Roberte et Roland demeurent à la résidence d'automne à Longuyon. Isabelle est en région parisienne, elle est accompagnée de Pascale et de Raymonde la cascadeuse ! Souvenez-vous. Raymonde avait escaladé les grilles un soir d'hiver à l'aide d'Isabelle et d'un escabeau !!

Jeudi 27 avril

Après avoir fait le ménage dans la documentation, j'ai entrepris les boiseries et il n'y a que ça à l'An 12 !
Je leur redonne du peps avec un mélange d'essence de térébenthine et d'huile de lin. Les sols carrelés ont subi un bon lessivage mais le résultat n'est pas à la hauteur du travail fourni !!
Après des journées aussi bien remplies, je peux m'offrir une séance de cinéma à Virton. Au retour je suis tombée en admiration devant un ciel flamboyant, la photo est loin de refléter la vérité.
Hier soir, c'était natation à Longuyon. D'autant que dorénavant, la piscine est chauffée par Damien, enfin par son bois déchiqueté. Nous étions un moment trois nageuses dans le bassin, le bonheur !!
J'enfile à nouveau la combinaison Bridgestone, et je me mets en route, la maison est grande !

Mardi 25 avril

Je réactualise tous les documents disponibles à l'An 12.
Peu de changement dans le livret d'accueil si ce n'est encore moins de commerces sur place.
La liste des livres régionaux augmente avant même que je puisse tous les lire. Je possède des documents exceptionnels comme les sept albums photos de Jean-Luc et Marie-Louise qui font la plus belle promotion de la Lorraine ainsi que deux BD réalisées, il y a déjà quelques années, par Georgette qui font, quant à eux, la promotion de notre rivière, dans une ambiance festive tout en caricaturant la proprio ...

Lundi 24 avril

Nous allons encore passer une quinzaine de jours sous tension. Et après ?
Fort heureusement, je suis exemptée du petit écran, enfin du grand écran car en cet instant même, je me trouve devant un petit écran ..
Elisabeth et son fils François sont satisfaits, la foire aux vins de Longuyon a bien fonctionné. La clientèle belge reste fidèle et les Longuyonnais ont finalement profité de leur déplacement vers les bureaux de vote pour faire un tour salle Brassens.
Agnès et Jacquy se sont retrouvés en famille avec frères et soeurs, la maman les ayant quitté début janvier.
Nous avons, pour notre part, découvert les chemins de Meix-le-Tige ainsi que la Butineuse, la bière locale de Saint Léger !

Dimanche 23 avril

Trois heures d'attente pour pouvoir voter à l'ambassade de France à Tokyo ! Il me faudra probablement moins de temps à Charency-Vezin !
Affluence record aussi hier soir à Montmédy pour écouter les musiciens de l'orchestre philarmonique de la Lorraine Gaumaise. Nous sommes arrivées trop tard, c'était complet. Il reste le 6 mai à Virton et le 7 mai à Aubange pour profiter de cette excellente prestation.
Ce n'était pas le même cas à Longuyon hier matin pour suivre l'assemblée générale de l'office de tourisme de Longuyon. Il y avait plus d'élus que d'adhérents !! Là aussi il serait peut-être temps de dépoussiérer un peu ...

Samedi 22 avril

Désolée pour cette mise à jour un peu tardive, j'étais privée d'internet. A force de bidouiller toutes les applications, j'ai finalement réparé la panne ! Ne me demandez pas comment j'ai fait, le résultat est là, ça fonctionne !!
Durant cette période silencieuse, j'ai reçu Louise accompagnée de ses parents, Cécile et Serge d'Orchies dans le Nord. La visite de Louise permet au synthé, habituellement muet, de reprendre du service. C'est un bonheur de l'entendre et c'est bien triste de ne pas savoir m'en servir. Je devrais prendre des cours, de même que des cours d'anglais mais aussi de couture ou de jardinage. Bien que pour ce dernier, Jeanne-Marie veille au grain.
Ce week-end, c'est la foire aux vins à Longuyon, voilà l'occasion de s'offrir une bonne bouteille pour fêter la victoire de son(sa) président(e) favori(e) ... ou la défaite de son(sa) pire ennemi(e) !
A l'An 12, ce sera du cognac avec la présence d'Elisabeth, ambassadrice de cette boisson des Dieux !

Mercredi 19 avril

Je reviens sur l'Argonne.
Cette région voisine est pleine de charme.
De superbes points de vue se présentent tout au long du parcours, comme à Haraumont ou avant Sivry-sur-Meuse. Le fleuve tranquille et son canal sont majestueux. L'aventure est au rendez-vous, de nombreuses petites routes n'indiquent aucune direction mais elles débouchent toujours quelque part !
L'histoire est elle aussi au rendez-vous entre la fuite de Louis XVI qui comptait se reposer à Montmédy et les désastreuses batailles de la première guerre mondiale.
De nombreux sites touristiques sont liés à cette guerre mais l'Argonne c'est aussi une architecture particulière et de larges étendues boisées. Il est aussi possible d'y pratiquer des activités sportives comme au parc aventure de Sivry ou sur le vélo-rail de Consenvoye.
Depuis l'An 12, la promenade peut durer la journée entière en profitant d'une bonne table en cours de route !

Mardi 18 avril

Les vacances se terminent, Christine et Michel quittent la maison ce matin.
Je ne me suis pas mise une seule fois aux fourneaux alors que Jeanne-Marie m'avait proposé des topinambours et de la rhubarbe qu'elle venait de ramener du potager !
Nous avons clôturé la dernière soirée au Marmiton à Virton qui a vite affiché complet.
Il est temps de reprendre du service, je m'y remets ce soir !
Merci Christine pour ces petites vacances bien agréables et agrémentées de succulents chocolats de Pâques !!

Lundi 17 avril

Nous venons de suivre le parcours de Louis XVI et de Marie-Antoinette en Argonne sans aller tout de même jusqu'à l'échafaud...
Cette région, très boisée, est pleine de charme et quelquefois hors du temps. Nous nous sommes sustentés (foie gras et gigot d'agneau...) à l'hôtel du Grand Monarque à Varennes-en-Argonne, histoire de se mettre dans l'ambiance.
L'Argonne est aussi marquée par la première guerre mondiale et de nombreux vestiges sont visibles dans de grands espaces verts, notamment les très beaux monuments réalisés par nos alliés Américains. Le musée d'Argonne retrace ces évènements ainsi que les traditions populaires de la Meuse argonnaise.
Voilà une région que Christine et Michel ne connaissaient pas.
Aujourd'hui, ils n'ont pas besoin de guide. Ils se rendent dans des lieux qu'ils connaissent sur le bout des doigts en Belgique et au Luxembourg. J'en profite pour participer à une marche populaire à Baalon, près de Stenay, accompagnée de Danièle et probablement Monique, la Virtonaise, que nous devrions retrouver sur place.
Il y a des calories superflues à brûler ...

Dimanche 16 avril

Je suis tout de même bien chouchoutée contrairement à ce que l'on pourrait penser quand on sait que le mari et les fistons se trouvent sur un autre continent.
En réalité, je pense que le fait d'être seule aux commandes de l'An 12 et du 4 rue Coquibut me permet de recevoir mes hôtes avec un immense plaisir. De plus, la plupart deviennent des amis et des amis de mes amies.
C'est le cas en ce moment avec Christine et Michel.
Ce sera encore le cas la semaine prochaine avec Cécile, Serge et Louise puis le week-end prochain avec Agnès et Jacky ainsi qu'Odette et Christian.
Je pourrais aussi citer les copines Yolande et Nadine et continuer ainsi en citant pratiquement tous mes hôtes. Ce week-end, je recevais Sandrine et Denis de Rouen. Ils étaient passés en 2009, ils se souviennent encore de l'An 12 huit années plus tard. C'est plutôt bon signe non ?

Samedi 15 avril

C'est une chance de se trouver dépaysé après à peine une heure de route. Nous avons emprunté le chemin des écoliers dès le départ de Charency en suivant la Chiers jusque Longwy. La vallée mérite bien ce détour, surtout en cette saison !
Premier rond-point sur trois frontières, France, Belgique et Luxembourg. Direction Schengen avec un second rond-point qui nous permet de quitter le Luxembourg pour entrer en France et ressortir aussitôt en Allemagne. Nous nous sommes posés dans la belle petite ville de Perl, le temps de se restaurer et de constater pour ma part que je ne sais plus parler allemand ..
Les rues sont propres, les habitants sont aimables.
On est vraiment dépaysés ...
Changement de décor au retour avec un premier arrêt à Sierck-les-Bains qui présente un patrimoine exceptionnel non mis en valeur excepté le château des Ducs de Lorraine. La Moselle est majestueuse.
Petits frissons dans le dos en longeant les cheminées de Cattenom mais ravis de trouver des lampadaires allumés en pleine campagne ...
Nous clôturons cette journée autour d'un repas gastronomique chez Georgette tout en respectant la sacro-sainte journée !!

Jeudi 13 avril

Christine et Michel viennent de quitter la Normandie. Ils seront en Lorraine dans l'après-midi.
Quel sera le programme cette année ?
Une petite virée chez Georgette en passant par la mine de Neufchef ? Déjà fait.
Une petite virée chez Danièle S. en passant saluer Jeanne-Marie ou Damien ? Déjà fait.
Une petite virée chez Danielle L. en passant par Metz ? Déjà fait.
Aïe aïe aïe, ça se complique ..
Christine va probablement consacrer une journée à Bouillon pour déguster des moules et des chocolats de chez Edouard à Florenville. Michel doit avoir programmé une petite journée au Luxembourg pour faire le plein du réservoir, de cigarettes et passer à la Béierhaascht chez Meyer à Bascharage.
Il y a aussi une belle brocante dimanche à Thonnelle. Il n'y a plus beaucoup de jours à combler. Pas de soucis, ce sont bien souvent Christine et Michel qui me font découvrir la région. Et le plus important est de passer un peu de temps ensemble !!

Mercredi 12 avril

Je me sens bien petite quand mes correcteurs d'orthographe me signalent une faute sur ma page. En plus, je ne reçois aucune remontrance, alors que ça le mériterait bien souvent. L'erreur est enrobée dans un joli texte poétique.
Par exemple dans mon texte d'hier matin :
"Encore nous, on ne change pas, toi non plus d'ailleurs, toujours pleine d'entrain, tu ne connais pas le train-train de la vie quotidienne...
Même "Pierre est en train de " préparer la sortie de son CD, lui aussi étant plein d'entrain.
L'atmosphère de l'An XII y est pour quelque chose, il y a des maisons qui sont comme cela, elles ont une âme.
En Bretagne nous profitons du beau temps, un peu frais certes le matin, mais le soleil chauffe dans l'après-midi."
C'est ainsi que Marie-Louise et Jean-Luc me signalent la faute que j'avais commise. Pour ma part, je serais moins tolérante, non seulement j'écris comme je parle mais en plus je me permets d'y inclure des fautes d'orthographe ...

Mardi 11 avril

Cela faisait un moment que la vie se déroulait comme un long fleuve tranquille à l'An 12, au moins 15 jours ...
Georgette a remédié à cet état de fait !
Dimanche matin, nous avons préparé les chambres pour Monique, Dominique et Pierre qui arrivaient dans l'après-midi. Nous nous rencontrons régulièrement et chacun cuisine à tour de rôle. Cette fois, j'étais l'invitée. Je pouvais donc partir en promenade et arriver à l'heure de se mettre à table. La maison restait ouverte pour mes hôtes sympathiques.
Sauf que Georgette, prise de zèle, a tout bouclé !!
Nous nous sommes dirigées vers les côtes de Meuse pour admirer les mirabelliers en fleurs. Nous avons poursuivi notre route jusqu'au lac de Madine, le temps d'observer le joli panorama. Nous nous sommes encore permis une petite pause sur la butte de Montsec où là aussi le point de vue vaut la peine. C'est bien la première fois que nous rencontrons autant de monde sur ces deux sites touristiques. Sur le retour, nous prenons le temps de survoler Chambley Planet'Air, en gardant le pieds sur terre, avant de regagner tranquillement Bettainvillers puis Vezin.
Quelle n'est pas ma surprise de voir mes hôtes installés dans la pelouse avec valise, glacière et le sourire en prime !
La Charmoy, bière de Mouzay brassée au château par Alain Bonnefoy, a aussitôt effacé l'incident. Je ne vous parle pas de la suite pour éviter de vous mettre l'eau à la bouche !
Au fait, Pierre est en train de préparer la sortie d'un second CD. Le premier était charmant. Cherchez La fille du comptoir par Colporteur de Pierre Genot.

Dimanche 9 avril

Que la nature est généreuse ! Les sous-bois verdissent, les fruitiers fleurissent et les haies encore présentes blanchissent
Pour la remercier, on lui balance nos détritus ...
Nous n'avons rien trouvé sur notre chemin hier après-midi à part du muguet en boutons. Il est vrai que nous avons dû emprunter un moment une piste noire pour redescendre au village ..
Direction Flabeuville en longeant la Chiers et la voie ferrée puis retour par la forêt. Si la montée n'en finissait pas, la descente, presque verticale aurait pu s'effectuer en deux secondes si on ne s'était pas accroché aux arbres ...
Les photos ont un jour de décalage.

Vendredi 7 avril

Déplacements familiaux pour les hôtes de l'An 12.
Jean-Yves et Geneviève viennent régulièrement rendre visite aux parents, Roberte et Roland. Je les reçois tous les 4 avec grand plaisir demain midi. Naturellement pas question pour Roberte d'arriver les mains vides, elle apporte l'entrée et le dessert ! je vais m'occuper du plateau de fromages !!
Enfant puis adolescente, Liliane a passé toutes ses vacances à Marville, berceau des grands-parents paternels. Installée dans l'Oise, elle revenait régulièrement avec la maman. L'heure de la retraite vient de s'annoncer, Liliane peut ainsi prendre plus de temps et peut-être retrouver les escapades qu'elle s'octroyait gamine dans les environs de Marville !
La troisième chambre est occupée par un couple qui vient fêter un anniversaire à Ham-les-Saint-Jean.
Je suis de sortie à Mancieulles ce soir pour aller écouter Miossec. Je casse une petite croûte chez Georgette et on y va. On pourrait presque s'y rendre à pied à ce concert, Mancieulles voisine avec Bettainvillers !

Mercredi 5 avril

Il semblerait que je me sois embrouillée dans mon baragouin de la veille.
Je reprends.
Lors de notre virée dans les Ardennes dimanche dernier, nous sommes tombées sur une touffe de fleurs. Celles-ci n'avaient pas tout à fait la même allure que l'anémone présente dans nos sous-bois. Nous avons alors pensé à l'aspérule. Ce que mon cousin a démenti : trop tôt dans la saison pour cette fleur qui entre dans la composition du maitrank et en plus elle n'avait pas son parfum bien caractéristique. Par contre, aucun de nous ne pouvait dire son nom. Yvette la Jurassienne, Yolande la Liégeoise et Jean-Luc le Breton m'ont aussitôt éclairée : c'était une anémone sylvie !
Mon voisin vient de me donner son excédent de plants de pommes de terre, j'ai dû me mettre à la bêche, une tâche qui m'est particulièrement rébarbative. Je n'aime pas et je ne sais pas bêcher !

Mardi 4 avril

Je me permets de reprendre les mots de Myriam et Benoît tirés du livre d'Or, tant pis si mon baragouin paraîtra bien fade à côté de cette envolée poétique !
"14 Germinal de l'an 224 ...environ
Soleil de printemps
Pruneliers en fleurs
Accueil, calme et sérénité
On pourrait aussi appeler cette maison "L'an douce"
Tout beau moment pour nous." Myriam et Benoît
...Deux heures plus tard. Les fleurs en question sont des anémones sylvie, merci Yvette, Yolande et Jean-Luc.
Merci aussi Jean-Luc d'avoir rectifié mon baragouin qui vient du breton "bara" : pain et "gwin": vin.
On dit que cela vient de soldats bretons, qui ne parlaient pas le français et qui réclamaient dans leur langue du pain et du vin, il y a quelques siècles de cela, vers 1532 d'après le dictionnaire !
Finalement, quelques siècles plus tard, j'en suis au même point ....

Lundi 3 avril

Week-end bien rempli entre le carnaval longovénitien, le salon du tourisme transfrontalier qui m'a permis de compléter la documentation disponible à l'An 12 et plusieurs marches vivifiantes en Ardennes !
D'accord, concernant la marche ADEPS, je me suis trompée d'Assenois !
Le cousin Alain connaissant bien la région, nous sommes restés à Assenois près de Neufchâteau et nous avons profité d'un superbe parcours d'une dizaine de kilomètres.
Nous nous étions bien restaurés la veille, mais on ne tenait pas à se séparer si vite. Arrivés à Neufchâteau à 14 heures, aucun restaurant n'a voulu faire l'effort de nous recevoir, nous étions tout de même 7 personnes ! Nous avons été reçus avec le sourire chez des Turcs et on s'est régalé à prix modique !!!
Petit tour du plan d'eau de Neufchâteau pour la digestion.
Et si on se prenait une petite pâtisserie avec un café avant de se quitter ? Impossible là aussi ! La patronne du salon de thé, au regard revêche, ne relève même pas la tête à notre arrivée alors que la salle est loin d'être comble. On peut se passer de la pâtisserie, on va plutôt boire une bonne bière dans le bistrot d'à côté où le jeune serveur est très souriant !!
Pendant ce temps à l'An 12, Benoît a accueilli et installé une famille de Hollandais. Tout le monde est ravi, moi aussi !!

Dimanche 2 avril

J'ai beaucoup de chance de recevoir des hôtes aussi complaisants. Pas étonnant non plus, Myriam et Benoît viennent de la région de Liège ! Je leur consacre peu de temps mais tout va bien !!
Nous venons de passer une journée bien agréable à Longwy, en conjuguant le tourisme au carnaval vénitien.
Georgette nous a concocté un green curry qu'elle a appris à cuisiner avec Paweena. En échange, Paweena étonne tous ses convives en leur préparant un fameux couscous !

Samedi 1er avril

Voici les nouvelles gérantes de l'An 12 !
Certains d'entre vous ne seront pas dépaysés.
Je m'en vais admirer les cerisiers en fleurs à Tokyo !

Vendredi 31 mars

Vous ne pouvez guère imaginer la chance que j'ai de n'avoir pas de télévision dans la maison, ni même de parcourir mon chemin sans être dérangée par une sonnerie de portable !
Miro m'a pourtant offert un modèle performant et j'ai choisi en plus un forfait qui me permet de surfer sur le net mais il reste fermé la plupat du temps ...
Vous ne pouvez pas ressentir ce bonheur de partir ainsi vers l'Aventure !
Je lève la tête vers les étoiles, je n'ai pas à consulter sans cesse l'écran du GSM !
La copine Georgette n'a pas non plus de télévision.
Ne croyez pas pour autant que l'on soit rétro ou nostalgique. J'ai une montre connectée au poignet qui me donne les distances parcourues lors de nos évasions ! Bon je l'oublie aussi assez souvent ...
Je vous quitte, j'ai du pâté de chevreuil, préparé par Jeanne-Marie, à mettre en bocaux et à faire cuire trois heures dans le stérilisateur.
Je changerai les photos plus tard.

Mercredi 29 mars

Je passe une grande partie de la journée au jardin, dans mon petit paradis !
Pour la poussière qui s'est agglutinée durant ces mois d'hiver, on en reparlera un jour de pluie ..
Le soir, je me mets aux fourneaux pour deux messieurs qui travaillent au Luxembourg. Je pose tout simplement la casserole sur la toile cirée de la table de la cuisine !
Ah c'est vrai que ce week-end est rempli, dans les deux maisons, chez moi et à l'An 12. Il va donc falloir que je lâche le jardin ..
Nous suivons le même parcours avec le président, après Singapour, il se rend en Indonésie. Mon billet m'a été offert par Thierry, je règle en partie celui du président ..
J'invite le frérot et son épouse Danielle ainsi que les cousins d'Arlon pour suivre le carnaval vénitien de Longwy et le combiner à une marche ADEPS sur les sentiers d'Assenois, le pays de nos vacances d'enfance et même de jeune homme pour mon grand frère Marc.

Mardi 28 mars

Je passe une grande partie de la journée au jardin, dans mon petit paradis !
Pour la poussière qui s'est agglutinée durant ces mois d'hiver, on en reparlera un jour de pluie ..
Le soir, je me mets aux fourneaux pour deux messieurs qui travaillent au Luxembourg. Je pose tout simplement la casserole sur la toile cirée de la table de la cuisine !
Ah c'est vrai que ce week-end est rempli, dans les deux maisons, chez moi et à l'An 12. Il va donc falloir que je lâche le jardin ..
Depuis Singapour, où le président s'est rendu ces jours derniers .., j'avais pensé à ce rendez-vous familial afin de suivre le carnaval vénitien de Longwy et le combiner à une marche ADEPS sur les sentiers d'Assenois, le pays de nos vacances d'enfance et même de jeune homme pour mon grand frère Marc.

Lundi 27 mars

Voici enfin le dernier jour de pointe à l'An 12.
La fourniture d'électricité passe par un compteur EJP, économique tout au long de l'année, excepté pendant 22 jours, choisis entre le 1er novembre et le 31 mars. Voilà en partie la raison de la fermeture de la maison d'hôtes durant cette période.
Je ne vous ai pas encore parlé des copines. Danièle et Georgette se portent bien ! Elles auraient presque une meilleure forme que moi dans leur baskets de marche ..
Nous avons suivi une partie de la voie verte hier qui débute à Mancieulles pour rejoindre le plan d'eau de Briey. Nous avons clôturé la soirée au cinéma Patria de Virton.

Dimanche 26 mars

Voici l'heure d'été qui annonce de belles soirées.
Le soleil va nous tenir compagnie plus longtemps !
Pour ma part, je n'ai pas encore vraiment repris le rythme nécessaire pour tenir convenablement la maison ..
Je m'amuse dans les massifs de fleurs et j'oublie d'entretenir l'intérieur !
La semaine prochaine, je m'y attelle vraiment à moins que le soleil m'appelle de nouveau vers le potager !
Je ne change pas les photos, il y a deux petits-déjeuners à servir à l'An 12 .. Bon dimanche !

Vendredi 24 mars

Il faisait jour quand je suis arrivée à Longwy-Bas hier. Je me suis garée facilement, ce qui n'est pas toujours le cas en pleine journée, mais une petite appréhension m'habitait. A 20h30, il faisait nuit et j'ai repris ma voiture avec la même appréhension, probablement non justifiée. Voilà un sentiment qui m'était totalement inconnu à Tokyo ou à Singapour !!
Le contenu de l'assemblée générale n'était pas sans intérêt, l'office de tourisme de Longwy présidé par Christian Manfredi est particulièrement dynamique et rayonne sur toute la région du Pays-Haut.
Une fois de plus, les photos sont hors-sujet et virent dans le réseau social avec la présence de mes petits-enfants. Ils sont tout de même bien mignons ..

Jeudi 23 mars

Oups, j'ai oublié d'enregistrer la page du jour !

Mardi 21 mars

Y a le printemps qui te réveille, t'as le bonjour du printemps
Y a le printemps qui t'ensoleille, oh, le coquin de printemps
l'An 12 restait encore figé à la période de noël !
Voilà seulement que l'étoile filante regagne le garage. Il a suffi que j'en parle à Yves pour qu'elle soit aussitôt dépendue !
Il est vrai qu'ici, les décors de noël restent accrochés toute l'année ! Elles pourront reprendre du service pour illuminer la calvacade qui se déroule samedi prochain dans les rues de Charency et d'Epiez-sur-Chiers !

Lundi 20 mars

Je n'ai pas encore le reflexe de me munir de l'appareil photo quand je pars en vadrouille.
Le printemps s'installe timidement et le paysage n'est pas très lumineux pour le moment. Laissons lui quelques jours. Les forsythias fleurissent et les arbres vont verdir dès le premier radoucisement.
Nous avons marché à Chassepierre sous une pluie fine et une brume assez épaisse qui ne nous a pas empêchées d'apprécier le parcours un peu glissant à certains endroits ! Le bol de soupe à l'arrivée nous a remises d'aplomb !
J'ai eu la volonté de me rendre à la piscine de Longuyon le dimanche matin, je ne suis pas sûre de garder ce rythme. A Singapour, je m'y rendais à pied en 10 mn et j'en profitais pour me refraîchir. Ici, je tremble un peu de froid en passant sous la douche !

Samedi 18 mars

Jean-Claude Servais est probablement venu à Mont-Saint-Martin mais dans la salle Louis Aragon. Comme nous nous trouvions dans le parc municipal près de la salle Jean-Baptiste Clément et qu'il faisait beau, nous l'avons traversé tranquillement de long en large. Servais, ce sera pour un autre jour !
Nous avons trouvé un petit resto sympa à Longwy-Haut installé dans un ancien cinéma et nous avons fait une courte pause à Gorcy en profitant plus volontiers de la marche dans les rues de la ville que de Cré Tonnerre !
Nous étions de retour à 22h, et c'est très bien, le décalage horaire se fait encore bien sentir.
Toujours des photos hors-sujet avec cette fois la présence de Miro qui nous a rejoint quelques jours à Tokyo puis de nouveau à Singapour.

Vendredi 17 mars

Il serait peut-être temps que je vous parle de la Lorraine ! En fait tout est resté figé durant mon absence, du moins à Charency-Vezin. Et c'est aussi bien comme ça. Les voisins et amis sont restés vigilants et j'ai ainsi retrouvé mon petit domaine comme je l'avais quitté.
Voilà déjà la maison occupée par deux Lorrains venus de Baccarat pour effectuer un chantier au Luxembourg.
La foire aux vins de Longuyon qui se déroule en avril remplit aussi mes chambres avec le Bourgogne et le cognac.
D'autres réservations effectuées par des habitués noircissent les pages de l'agenda que je viens de trouver non sans mal !
Que se passe t'il ce week-end dans les environs ?
Jean-Claude Servais sera présent ce vendredi dès 18h à la maison Jean-Baptiste Clément de Mont-Saint-Martin. Plusieurs de ses B.D sont présentes à l'An 12.
Ce sont aussi des Belges qui vont animer la Saint Patrick à Gorcy ce même jour. Cré Tonnerre mettra de l'ambiance dans le complexe Bernard Labbé dès 20h30.
Il y a du théâtre à Arrancy-sur-Crusnes et une marche ADEPS à Chassepierre, un joli petit village situé à deux pas de Florenville.
Voilà de quoi remplir l'emploi du temps. Pas de photo à l'appui, je puise dans celles que je viens de ramener et je vous emmène à Bénoa sur l'île de Bali.

Jeudi 16 mars

Je pourrais presque vous montrer des photos de mon jardin, les perce-neige et les primevères tapissent les massifs et la pelouse. La véranda offre une température estivale et vient réchauffer la maison. Je ne suis pas loin de m'émerveiller devant un tel tableau d'autant plus que le silence n'est perturbé que par le chant des oiseaux.
Tant pis, je reste encore un peu hors-sujet en vous emmenant cette fois à Tokyo.
Thierry, bien que très pris par son travail, prend soin de sa maman. Paweena profite de ma présence pour aller rendre visite à ses parents à Bangkok, elle évite ainsi les remontrances de la belle-mère que je joue à la perfection ... Et pendant ce temps, je partage avec bonheur l'emploi du temps de mes petits-enfants !
Si je peux enfin me déplacer seule dans tout Singapour, sans avoir peur de me perdre, ce n'est pas le cas à Tokyo ! Je ne quitte jamais seule le quartier d'Idabashi qui me convient d'ailleurs très bien avec son parc Korakuen de toute beauté. Le week-end est consacré au tourisme et j'ai eu droit à des visites exceptionnelles !

Mercredi 15 mars

Donnez-moi encore un peu de temps pour me repositionner à Charency ! J'ai déjà fait un pas en ouvrant le portail ..
Allons plutôt nous balader à Ang Mo Kio, un quartier populaire de Singapour comptant plus de 200 000 habitants sur seulement 29 hectares. C'est là que je réside pendant mon séjour, je suis pratiquement la seule étrangère, avec Vincent, à vivre en cet endroit. Je m'y sens vraiment à l'aise. Dès que le jour se lève, je pars en balade dans l'un des deux parcs à proximité en allant chercher un croissant. Je ne suis pas seule, des Singapouriens pratiquent yoga, relaxation ou gymnastique sur la pelouse. Dans le courant de l'après-midi, je vais me rafraîchir dans la piscine olympique pour 30 centimes d'euro. Le soir tombe à 19h, je fais une dernière balade dans le quartier vers 22h, ça grouille de monde au bas des immeubles.
Entre temps, j'ai pris le métro pour retrouver Vincent au centre ville et déguster du poisson chez Bam, un steak chez Nicolas ou profiter d'un menu gastronomique chez Jean-Georges Vongerichten, chef étoilé français, installé à New York et qui vient d'ouvrir à Dempsey Hill.
Bien sûr, d'autres activités peuvent être au programme mais je ne peux tout de même pas en faire le but de cette page ...

Mardi 14 mars

Bonjour,
Je viens de poser les deux pieds à l'An 12, la tête va mettre un peu plus de temps ...
Les réservations prochaines vont vite me remettre dans le bain !
Mes enfants m'ont chouchoutée durant ces trois mois d'hiver.
Entre Tokyo avec le Mont Fuji, le Mont Takao et la présence de mes deux petits-enfants puis Singapour avec une escapade en Malaisie et à Bali, je vais rester encore un moment imprégnée par cette atmosphère asiatique.
Ce matin je vous emmène visiter les plantations de thé sur les hauteurs de Cameron Highlands en Malaisie.

Février 2017

Hello, I cannot speak french anymore..
J'abime depuis bientot deux mois la langue de Shakespeare pour me faire comprendre, aussi bien a Tokyo qu'a Singapour, que je finis par ne plus savoir parler ni ecrire d'ailleurs ! En fait, j'ai passe de tres bons moments aupres de mes petits enfants. Thierry m'a fait decouvrir le Fuji San et nous avons grimpe aisement le Mont Takao.
A peine arrivee aupres de Vincent a Singapour, je me suis aussitot envolee vers la Malaisie toute proche pour decouvrir Cameron Highlands. Je devrais encore faire un petit tour en Indonesie et ce sera l'heure de rentrer et d'ouvrir les portes de l'An 12. En attendant, je profite de la presence du webmaster et des photos de Dominique pour rafraichir un peu le site. Desolee pour les accents (clavier qwerty)